bryce-canyon

Vivre les parcs nationaux américains avec un nouveau-né

Rédigé par Amélie Floriot

Une grande aventure pour débuter notre vie à 3

Il y a un an, ma petite famille composée de l’homme, moi-même et notre poupon de huit semaines quittions le confort douillet de notre nid pour partir en roadtrip de dix semaines le long de la côte ouest américaine. Mon conjoint et moi chérissions ce grand projet familial depuis longtemps, bien avant la conception de notre ti-mousse de brousse à nous. Il avait toujours été d’une évidence que notre amour pour les voyages, l’aventure et la nature nous le transmettrions à nos enfants et ce dès leurs plus jeunes âges.

C’est dans cet état d’esprit un peu bohème, quoique très préparé et bien équipé, que nous avons parcouru avec grand bonheur 16 500 km, traversé seize états américains et découvert neuf parcs nationaux. La plus belle aventure de notre vie à ce jour et ce grâce à notre petite merveille qui n’a cessé de nous émouvoir et qui s’est révélée être une compagne de route parfaite et un véritable bébé plein air.

bryce-2

Détails pratico-pratique

La première moitié de ce périple nous l’avons passé à explorer quelques-uns des plus beaux parcs nationaux des Etats-Unis, parfois en voiture mais le plus souvent possible sur nos pieds avec notre nouveau-né bien blotti contre moi en portage. Cet enfant ne le réalise pas encore, mais il a déjà cumulé bien des kilomètres de randonnée pour sa jeune existence.

Nous avons dû faire face à plusieurs types de climats et de météos, en passant des pieds dans le sable à la neige en quelques jours seulement. Il n’y a pas de secrets pour réussir ses sorties extérieures avec ou même sans enfants : il suffit d’une préparation adéquate et d’objectifs réalistes.

La préparation requiert entre autre, l’achat d’équipement adapté, une reconnaissance des lieux où l’on compte s’aventurer et un survol des conditions climatiques prévues. En vue de nos randonnées, il fut très judicieux de prendre le temps de magasiner le bon porte-bébé avant notre départ et de l’essayer. Côté vêtements, nous confirmons que le système multicouche demeure la clé. En terminant, il ne faut pas négliger : crème solaire et huile à moustiques, de préférence naturelles.

Dans notre cas, se doter d’objectifs réalistes consistait à miser sur de courtes randonnées variant en durée de une à trois heures, avec des niveaux de difficultés ne dépassant pas le stade intermédiaire. Le bien-être et la sécurité de notre bébé demeuraient bien évidemment notre priorité absolue. Étant allaité exclusivement à cette époque, nous n’avions pas à nous soucier de son horaire de repas, par contre à maintenant quatorze mois c’est un facteur devenu très important dans la planification de nos sorties.

La découverte des magnifiques sentiers américains

Nous avons débuté avec Yellowstone National Park et ce fut le plus extraordinaire d’entre tous, un véritable safari nord-américain par sa faune riche et abondante et la garantie d’un dépaysement total grâce entre autres à ses réputés geysers et sources thermales. C’est d’ailleurs au cours de notre randonnée dans le Norris geyser basin que notre petite amour a pu observer ses premiers flocons. Pour les amoureux de la neige que nous sommes, c’était un moment féérique.

Le panorama grandiose de Grand Teton mérite une mention spéciale, faire la route dans ce décor a été une véritable partie de plaisir. C’est toutefois à Arches National Park que nous avons expérimenté la plus mémorable des randos, car la difficulté du sentier pour se rendre a The Delicate Arch s’est avérée plus ardue que prévue et la petite a fait une entrée très remarquée rendue au site en s’époumonant pendant de longues minutes. Puis à Canyonsland, nous avons dû rebrousser chemin pour l’unique fois du voyage puisque les vents à flan de canyons étaient beaucoup trop intenses pour notre petite boule d’amour de dix semaines.

Bryce Canyon et Zion nous ont absolument charmés, deux parcs qui valent assurément le détour. Le Queen’s garden trail qui descend au cœur de ces formations rocheuses impressionnantes est un sentier unique en son genre. Puis du côté de Zion, les promenades le long de la Virgen River, le sentier pour se rendre aux piscines émeraude ou encore au Temple Sinawava sont des incontournables. Notre ti-mousse a beaucoup dormi au cours de ses sorties, les températures douces et juste assez fraiches étaient l’idéal.

Puis notre voyage s’est continué les pieds dans la neige sur les sentiers de Sequoia and Kings canyon national park  où nous avons pu observer ses arbres mythiques dans un décor hivernal. Cette première partie de notre aventure s’est finalement terminée avec le parc le plus visité des Etats-Unis, Yosemite National Park, remarquable avec ses parois rocheuses réputées internationalement dans le milieu de l’escalade.

arches yosemite