Réflexion sur la parentalité pour des adeptes de plein air!

Le plein air en famille; pas toujours simple!

Épisode de Joanie et sa famille

Au lendemain d’une de mes premières fins de semaine de plein air que je pourrais qualifier de « reposante » à manger, dormir et marcher dans le bois en famille, voilà que la réalité me frappe de plein fouet. Je découvre que ma petite fille d’un an et demi est infestée de poux! D’abord je pense à la garderie et je me dis qu’après son éternel rhume qui a duré 6 mois, voilà qu’il y a dû y avoir une propagation discrète de ces horribles petits parasites rampants dans notre service de garde. Force est de constater qu’aucune trace de poux n’a été répertoriée sur les autres petits amis. Il ne m’en fallait pas plus pour trouver la cause… un dortoir de rêve pour de jeunes enfants où nombres de matelas de sol sont laissés au gré des randonneurs pour augmenter leur confort tout en facilitant le transport des bagages mais au combien accueillant pour ces microscopiques voyageurs parasitaires! C’est confirmé, notre fin de semaine de détente et de ressourcement en plein cœur des montagnes ce traduit par une attaque féroce de poux pour toute la famille, au combien chevelue!

Quelle mauvaise chance diront certains, quelle horreur affirmeront d’autres en précisant que jamais ils n’oseraient dormir sur des matelas collectifs tandis que les parents d’expériences se contenteront de se rappeler qu’ils ont déjà vu des sections d’hébergements dans des parcs fermés temporairement au public suite à une propagation hors de contrôle de poux. Les réactions peuvent être nombreuses mais au final, c’est l’apprentissage en continu de la parentalité en plein air qui refait surface!

Qui n’ose rien n’a rien dit-on…

Mais on va se le dire, continuer à faire du plein air avec de jeunes enfants ce n’est pas toujours simple. Les défis ne deviennent plus que d’endurance et de distance (bien que généralement les portages soient plus longs et plus volumineux), les défis résident à présent dans la logistique pré-départ, dans la gestion des premiers soins, dans le respect d’un semblant de routine pour éviter les crises de faim et de fatigue de même que dans l’importance de proposer des activités réfléchies et sécuritaires à la hauteur de ses ti-mousses haut comme trois pommes pour réussir à les intéresser.

Pourquoi continuer à faire des activités de plein air alors? Pourquoi se donner de la misère comme diront certaines belles-mères? Parce qu’au final, ce temps de famille si précieux en forêt, à s’écouter, collaborer, travailler notre débrouillardise, notre patience et notre adaptation nous permet de découvrir l’imagination débordante de nos enfants et la simplicité magique de l’émerveillement en nature ce qui fait partie des plus beaux moments d’une vie de parent pleinairiste. Utilisez son cœur d’enfant pour transmettre sa passion est la meilleure façon de semer des graines en vue de développer un intérêt pour le plein air chez votre tout-petit! L’objectif devient dès lors, le bonheur et le plaisir de voir ses ti-mousses se retrouver en pleine brousse! C’est dans la transmission de ses savoirs, dans le partage de ses passions que tous les parents adeptes de plein air investissent pour l’avenir en formant leurs meilleurs compagnons de voyages et d’aventures qu’il soit possible d’avoir, la meilleure équipe au monde c’est-à-dire la famille!

Notre équipe est maintenant en formation depuis 19 mois. Un apprentissage unique que jamais nous n’aurions cru aussi intense. Intense en bonheur, intense en émotions de toutes sortes. Malgré certaines petites difficultés telles que les peu ou les pas de nuits des premiers mois, les rhumes qui se manifestent au début d’une aventure, un séjour à l’urgence suite à une piqure de moustique qui s’est traduit par une cellulite infectieuse, une hyper-réactivité aux piqures de moustiques qui fait peur à voir l’enflure, des changements de plans de vacances pour cause d’un symptôme quelconque, des crises d’urticaires en plein milieu du bois, une tête pleine de poux et j’en passe… Nous pouvons maintenant dire que cela solidifie nos racines et que la nature nous rend plus fort! Ensuite on regarde notre jolie petite dame des bois et on comprend pourquoi nous sommes si fiers de l’initier aux nombreuses joies du grand air et on reconnait le rôle clé que joue la nature dans le développement de nos enfants!

Finalement, on aimerait simplement vous dire « Osez et Sortez » mais en toute sécurité!

 

DSC_0083DSC_1010DSC_1003DSC_0090