DSC_0657

Parce que deux têtes valent mieux qu’une…

Texte rédigé par papa Boisvert

Efficacité : Caractère d’une personne, d’un organisme efficace, qui produit le maximum de résultats avec le minimum d’efforts, de moyens

Efficience : Capacité d’un système de travail afin d’obtenir de bonnes performances dans un type de tâche donné

Conventionnellement utilisés dans le contexte du travail industriel, ces termes peuvent facilement sembler être les antagonistes de notre conception de « vacances » et de « détente »… Si vous aviez la chance de bénéficier du luxe de ne pas devoir vous soucier de ces concepts lors de vos vacances passées, il se peut très bien que l’arrivée de votre premier enfant change la donne considérablement… De notre coté, nous avons vite compris que la petite taille de notre nouvelle-née n’allait pas être proportionnelle à l’importance qu’elle aurait dans l’organisation de notre temps et la planification de nos vacances… Et que les termes « efficience » et « efficacité » allaient dès lors prendre racine dans un travail d’équipe bien coordonné.

Autant chacun de notre coté nous avions pleinement acquis les aptitudes permettant de préparer efficacement une sortie en camping, autant l’arrivé de notre fille bouscula considérablement nos habitudes. Ces aptitudes nous permettaient (presque) auparavant de planifier plusieurs jours de camping en toute simplicité le matin même du départ. Nous croyions prétentieusement que le camping n’avait plus vraiment de secret pour nous… mais petite-Princesse accompagnée de ses rituelles et ses multiples cossins, bébelles et patentes nous a fait vite retomber sur terre…

Bien que nos première sorties en plein air avec petite-Princesse se sont somme toute toujours bien déroulées, nous avons dû revoir et ajuster en conséquence notre préparation et la mise en œuvre de nos sorties, mettant une emphase notable sur l’importance du travail d’équipe.

La préparation

La préparation du matériel et des repas nécessaires pour assurer le bien-être de Princesse (et, par le fait même, le nôtre) ajoute une certaine complexité à la préparation d’une sortie en camping. Non seulement, il ne faut rien oublier au niveau de l’équipement traditionnel (tente, bâche, bruleur, etc.) mais il faut aussi penser à tout l’attirail de Princesse afin qu’elle aussi puisse confortablement profiter de l’expérience en plein air.

Auparavant, nos aptitudes communes dédoublaient notre assurance de ne rien oublier lors de la préparation de nos sorties. Maintenant, les connaissances de maman concernant la routine et les besoins particuliers de Princesse deviennent un atout nécessaire et complémentaire à nos aptitudes traditionnelles. La répartition des tâches s’est donc faite naturellement : Papa est maintenant en charge de l’équipement traditionnel et maman de l’équipement de Princesse y compris ses repas et les multiples cossins, bébelles, patentes, etc.

Ce travail d’équipe se base sur une confiance mutuelle en notre habileté à contrôler nos tâches respectives, élément essentiel afin d’assurer une certaine efficacité et efficience dans la préparation de nos sorties en plein air. Nos heures de départ et d’arrivée sur le site étant maintenant choisis en fonction des besoins de Princesse (sieste, diner, biberon, etc.), nous n’avons plus nécessairement le temps, comme auparavant, de refaire le décompte de tout l’équipement avant de prendre la route. La confiance est donc un élément essentiel. À ce titre, une liste d’équipement peut faciliter le travail d’un cerveau en manque de sommeil.

Le campement

Dans un monde idéal, lorsque vous arrivez sur le site de camping, bébé dort pendant que papa et maman peuvent tranquillement monter le site de camping ensemble. Dans la réalité, notre expérience démontre que c’est rarement le cas. Souvent Princesse est bien réveillée, a soif, est fatiguée, veut sortir de son banc d’auto et se transforme rapidement en petite exploratrice.

Dans une telle situation, nous avons décidé de poursuivre le travail d’équipe afin de commencer l’aventure du bon pied. Nous priorisons la continuité de nos responsabilités respectives lors de la phase de préparation, c’est-à-dire que papa assure la mise en place de l’équipement traditionnel et maman répond aux besoins de Princesse. Nous trouvons que cette manière de faire évite que papa demande constamment à maman où elle a rangé l’équipement de Princesse et que maman demande à papa où il a rangé l’équipement traditionnel de camping. Les rôles peuvent facilement être inversés mais il est toujours plus simple de les répartir au départ.

De mon côté, j’essaie donc d’assurer les besoins de base de maman et Princesse. En tout premier lieu, prévoir rapidement un abri au sec au moyen d’une bâche ou prévoir l’installation d’un endroit sans moustique (tente anti-moustique, moustiquaire, poussette avec moustiquaire, etc), dépendamment de la situation.

Mon rôle est donc de m’assurer de bien prendre soin de maman, pour qu’à son tour elle puisse bien prendre soin de Princesse. Et il en va de même pour toutes les autres tâches reliées au campement. C’est, en quelque sorte, une chaîne d’entraide visant à assurer le respect d’une pyramide de besoins où se retrouvent prioritairement les besoins de Princesse ☺

Chapeau aux personnes monoparentales…

Lors de nos premières sorties en camping en famille, je n’ai pas pu m’empêcher de penser aux personnes monoparentales qui s’aventurent dans la nature avec leur(s) enfant(s). Chapeau bien haut à ces personnes, à qui je me dois de lancer une fleur pour leur remarquable courage et leur détermination exemplaire. Je vous invite amicalement à nous faire part de vos expériences sur ce site; je serais le premier intéressé prendre connaissance des trucs et astuces que vous avez développés dans le cadre de vos aventures!

w-campement-6DSC_0871