Crèmes et protections solaires pour enfants et nouveau-nés

Voici quelques conseils pour éviter les brûlures et profiter sainement du soleil et de sa vitamine D avec des tout-petits :

  • Tenir bébé éloigné de la lumière directe du soleil, dans une poussette couverte, sous un pare-soleil ou dans un endroit bien ombragé. Attention aux expositions directes si bébé est en portage ;
  • L’habillement est toujours la meilleure protection lorsqu’il s’y prête : optez pour des vêtements longs, légers, de couleurs pâles avec facteur de protection solaire intégrée (FPS) et n’oubliez pas un chapeau à large rebord qui couvre les yeux et le cou ;
  • Procurez à votre enfant une paire de lunette de soleil avec protection UV. Les verres doivent porter la mention « UV 400 » ou « 100% UV ». L’indication UV 100 ou protection UV ne sera pas suffisant comme protection ;
  • Pensez toujours à hydrater bébé davantage (allaitement plus rapproché, biberons et bouteille d’eau à partir de 4 mois si bébé boit des préparations lactées) ;
  • Si possible, limitez l’exposition de bébé durant la période où le soleil est à son comble soit de 11h à 15h. Cela ne veut pas dire de rester à l’intérieur mais plutôt de privilégier les lieux avec ombrages et les recommandations précédentes ;
  • Choisir une bonne crème solaire naturelle à large spectre (c’est-à-dire qui protège contre les UVA et les UVB), avec un facteur de protection solaire (FPS)*  de 30 ou 50. Selon la Food and Drug Administration (FDA), un FPS de plus de 50 procure un faux sentiment de protection puisque les test ne démontre qu’un infime pourcentage de protection supplémentaire au-delà d’un FPS 50. Avant l’utilisation généralisée sur votre enfant, appliquez la crème sur une petite partie de son bras ou de sa main pendant une heure, surtout si votre enfant a le teint pâle ou la peau sensible. Si une rougeur apparaît, cesser immédiatement l’utilisation du produit et changer de marque.

*Ce que représente le FPS : Le choix du Facteur de Protection Solaire est important parce qu’un bébé a la peau très sensible. Le FPS sert à prolonger la durée d’exposition au soleil. Si par exemple, votre enfant peut attraper un coup de soleil après seulement 4 minutes d’exposition, l’utilisation d’une crème avec un FPS 30 lui procurera une protection de 30 x 4 minutes = 120 minutes, soit 2h. Vous devrez donc lui réappliquer de la crème à chaque deux heures et après la baignade, ce que l’Association Canadienne de Dermatologie recommande d’ailleurs. N’oubliez pas d’appliquer aussi un baume pour les lèvres à FPS de 30 ou plus.

Quelques précisions sur le choix d’une crème solaire

L’Association Canadienne de Dermatologie précise qu’« à la naissance, le système de protection cutanée des bébés n’est pas encore développé; leur peau est donc très sensible et comme elle est aussi plus mince que la peau adulte, elle brûle plus rapidement. De plus, les jeunes enfants ont une plus grande surface de peau que les adultes par rapport à leur masse corporelle, et c’est pourquoi un coup de soleil sera plus grave pour eux. Il convient de souligner aussi que même les enfants à la peau très foncée ont besoin d’une protection maximale. Un coup de soleil non seulement fait mal, mais aussi endommage la peau et peut entraîner une déshydratation et de la fièvre. » Voilà pourquoi il est primordial de suivre les recommandations précédentes.

Si jamais votre enfant de moins d’un an attrape un coup de soleil, communiquez immédiatement avec un pédiatre. Un gros coup de soleil pour un bébé, c’est une urgence médicale.

Récemment, les spécialistes ont ajusté leurs recommandations suite à l’évaluation de données scientifiques et conseillent maintenant d’appliquer de la crème partout où la peau de votre enfant est à découvert, même si votre crème contient des substances chimiques, et ce, même pour les bébés de moins de 6 mois. Il est néanmoins important de savoir qu’en pratique la majorité des pharmaciens continue de recommander la non exposition pour les 6 mois et moins et seulement au besoin (dernier recours), appliquer une protection minérale. De nombreux professionnels de la santé ne recommande pas l’utilisation de crème à filtre chimique pour les enfants en bas âge. Le problème avec cette recommandation c’est qu’elle procure un faux sentiment de sécurité en mettant un nouveau-né au soleil alors qu’il est toujours préférable de ne pas exposer bébé au rayon direct du soleil.

Bien que de nombreux spécialistes essaient de rassurer les consommateurs sur la qualité des crèmes solaires que l’on retrouve sur le marché, Ti-Mousse dans Brousse préfère de loin l’utilisation de crèmes solaires à protection minérale affichant la mention sans-nanoparticules pour les tout-petits (plutôt qu’une protection chimique). Ces derniers utilisent un filtre physique naturel, généralement soit de l’Oxyde de Zinc (le plus connu) sans nanoparticules ou encore du dioxyde de Titane sans nanoparticule. Ces deux ingrédients permettent de bloquer les rayons UV à la surface de la peau et selon le Dr Joël Claveau, « les gens qui souffrent d’allergies et d’eczéma tolèrent en général mieux les écrans minéraux ». Les nano-particules semblent vouloir pénétrer la peau et ainsi, entrer dans l’organisme et pénétrer les cellules ce qui présente un risque probable pour la santé. Attention, très peu de produits dans lesquels se retrouve du dioxyde de titane (Titanium Dioxide) porte la mention sans nanoparticule, raison pour laquelle il sème le doute chez certains utilisateurs qui ne différencie pas le dioxyde de titane avec ou sans nanoparticules. Néanmoins, suite à des échanges avec des représentants de la compagnie Goddess Garden, j’ai compris la pertinence de combiner l’oxyde de zinc et le dioxyde de titane dans certaines crèmes solaires. Ces derniers précisent que la structure moléculaire du zinc combiné au titane offre une meilleure barrière de protection et que le titane est plus efficace pour contrer les rayons UVB que le zinc. Évidemment, ils rappellent que ces produits ne doivent pas contenir de nanoparticule.

Les écrans chimiques, quant à eux, sont absorbés par l’épiderme et peuvent provoqués des réactions de toutes sortes incluant des brûlures chimiques (bien que très rares), comme ce fut le cas pour la petite Kayla de 14 mois et le petit Loïc de 9 mois  qui ont tous les deux vécus l’horreur suite à l’application d’une crème commerciale reconnue en mai dernier.

À noter que le prix ne représente pas la qualité du produit. Par exemple, certaines compagnies augmentent les prix de certains de leurs produits en raison de la demande à la hausse des filtres avec protection minérale.

Voici la sélection de nos 6 crèmes solaires favorites

Arbonne, Goddess Garden, Green Beaver, Badger, Douce Mousse, et Attitude,

À noter qu’en pharmacie vous retrouverez une faible variété de crème minérale mais privilégiez celles portant le logo de l’Association Canadienne de Dermatologie.

Comment appliquer une crème minérale ?

  • Idéalement, appliquez la crème sur une peau un peu humide afin de lui permettre de mieux pénétrer les pores de la peau. Si la peau est trop sèche, la crème restera blanche à la surface et en plus d’être désagréable à appliquer, elle n’offrira pas une protection aussi efficace.
  • Commencez par mettre seulement un petit peu de crème au départ, et augmenter votre quantité par la suite. Votre peau absorbera davantage de petites quantités.
  • Crémez uniquement petites sections par petites sections de votre corps. Par exemple, plutôt que de couvrir l’entièreté de la jambe de votre enfant, appliquez de la crème sur son tibia, ensuite l’arrière de sa jambe et ensuite sur sa cuisse.
  • La clé, en appliquer beaucoup et souvent!

Mais peu importe le choix de votre crème, certains ingrédients sont à proscrire:

Visitez le lien de la Fondation David Suzuki pour plus d’information, mais en résumé voici les trois principaux.

Oxybenzone: (autres appellations: benzophénone-3, 2-hydroxy-4-méthoxybenzophénone) identifié comme un potentiel perturbateur endocrinien.

Palmitate de rétinyle (autres appellations: acétate de rétinyle, linoléate de rétinyle, rétinol) avait pour but de réduire le vieillissement de la peau mais semble démontrer une augmentation du risque de développer une tumeur.

Enzacamène (autres appellations: benzylidène camphre de 4-méthyle, 4-MBC) une étude menée sur des rats semble provoqué un retard de la puberté chez les mâles et affecter le développement de leurs organes sexuels.

Saviez-vous que…

Saviez-vous qu’il est possible de vous protéger du soleil par votre alimentation ? Il existe des aliments photoprotecteurs qui améliorent la résistance au soleil de vote organisme par l’intérieur. Donc en plus d’utiliser une bonne crème solaire naturelle que vous appliquerez sur la peau de votre enfant, vous pouvez protéger la peau de bébé en favorisant l’intégration d’aliments riches en oméga 3 (poissons, graines de lin, de chanvre), d’aliments contenant des pigments de «polyphénols ou flavonoïdes» (entre autre des petits fruits bleus tels que les bleuets, les mûres, raisins bleus) ou encore ajouter des aliments riches en pigments caroténoïdes ( tels que la carotte avec sa bêta-Carotène, la tomate, le melon d’eau, le pamplemousse rose avec leur lycopène et tous les légumes verts foncé avec leur lutéine).

Il existe également des aliments photo-sensibles à consommer modérément en saison estivale. Les aliments contenant du psoralène (céleri, fenouil, persil, cerfeuil, clémentines, mandarines, bergamote), les conserves et les boissons contenant du métasulfite de sodium (additif alimentaire) et du cyclamate (édulcorant alimentaire) en font partis.

Je ne sais pas vous, mais moi je mets du bleu dans ma salade de fruits l’été !

Quelques liens pour approfondir ce sujet:

Nous publierons une recette de crème solaire maison vendredi le 9 juin pour les intéressés

Article de Iris Gagnon-Paradis et Catherine Handfield dans LaPresse.ca, 6 juin 2017 auquel nous nous sommes aussi référés: Crèmes solaires: à quel écran se voué?

Association Canadienne de Dermatologie

ANSES – Agence national de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail

David Suzuki, les 12 ingrédients à éviter dans les produits de beauté

L’application d’une crème minérale de Goddess Garden

Santé Canada